Transitions estivales

Dans les débats sur la loi de transition énergétique, François Brottes vient de livrer un combat déterminant en faveur de l’énergie éolienne, source éminemment intermittente qui nécessite des milliers de kilomètres supplémentaires sur le réseau de transport d’électricité (RTE).

Sa nomination à la présidence de RTE, sitôt la loi votée, a suscité l’indignation.

En effet, alors que le PS défend sa légitimité de « spécialiste de l’énergie », son parcours professionnel ne semblait pas le destiner à ce poste stratégique.

Référence