Lettre ouverte à M. Manuel Valls, Premier Ministre

C’est avec beaucoup d’intérêt et d’espoir que nous avons suivi dans la presse votre « Comité interministériel aux ruralités », qui est venu vendredi dernier au contact de la population rurale à Laon, en Picardie. Son but était de « redonner confiance aux territoires ruraux » (1). Hélas, nous avons été très vite déçus. Il semble que l’éolien industriel, qui est en train de dévaster les campagnes françaises, causant des ravages sanitaires dans sa population, n’ait pas droit au chapitre de vos « ruralités ».

Référence