La nomination de François Brottes à la tête de RTE fait des vagues

Le député socialiste de l’Isère va prendre la tête de la filiale d’EDF. L’opposition parle de «mélange des genres» et de «petites bidouilles pas très dignes».

La nomination ne se fera pas dans l’allégresse. François Brottes, actuel député socialiste de l’Isère, président de la commission des Affaires économiques, a été proposé jeudi à la présidence du directoire du gestionnaire public du réseau de transport d’électricité (RTE). Une nomination à laquelle le gouvernement a donné son accord mais qui irrite à droite et à gauche.

Référence