Rencontre avec Vent de Force 77 et Manuel Valls

Hier matin vendredi 13, Monsieur Valls,  Madame Pellerin, et plusieurs autres ministres se sont rendus à Laon pour présider un comité interministériel de la ruralité.

Une présidente d’association anti-éolienne de l’Aisne avait proposé aux personnes disponibles de venir les accueillir, avec banderoles éventuellement.
Rendez vous était fixé à 09h près d’une entrée de la  magnifique cité médiévale.
3 représentants de VDF77, mon épouse, un fidèle et très déterminé  associé, dont vous verrez peut-être bientôt la photo dans la presse,  moi-même et notre banderole,  avons répondu présent à cette invitation. Par manque de place dans ma voiture, je n’ai pas pu emmené un quatrième  associé. Je le remercie chaleureusement pour sa proposition.

Nous voilà donc sur place, au pied des remparts: 29 personnes, âge moyen 60 ans.

Oh surprise, arrivent alors  progressivement des personnages insolites, en civil, basket, blouson, lunettes de kakoo, l’air pas sympa du tout,  pas de badge, pas de brassard, mais certains affublés d’oreillettes et de micro  micros. Le chef de bande se présente comme représentant des « services intérieurs « , nouvelle appellation des RG. Ils furent   21.

Ce dernier nous a ordonné de ne pas nous déplacer vers la préfecture, et interdit de développer nos banderoles. Stupeur et révolte verbale.

Des discussions houleuses ont eu lieu entre les organisateurs de ce petit rendez- vous et les meneurs de la bande des 21, sans succès;

Heureusement, des journalistes de deux éditoriaux sont passés; nous avons alors réussi à déplier nos banderoles, ils ont interviewé plusieurs organisateurs, et pris des photos. Espérons qu’elles seront publiées, commentaires à l’appui.

Nous sommes restés près de 2h sur place, sous la surveillance implacable des tontons macoutes qui avaient fait demi cercle autour de nous, « dangereux malfaiteurs ».

Où en est arrivée la République pour que 29 personnes, loin d’être des casseurs, gardés par 21 flicards non identifiables,   ne puissent faire connaître un point de vue différent de la voix de son maître?  Charlie,  au secours.

Pendant ce temps les ministres pavoisent, visionnez la vidéo en suivant le lien en post-scriptum, et Greenpeace déploie  d’immenses banderoles devant l’Assemblée Nationale à Paris, pendant la réunion mixte paritaire  députés/sénateurs de mardi dernier pour demander le développement rapide de l’éolien en France.

Deux poids deux mesures, Goliath contre David, mais EDP Renewables vient de capituler devant Vent de Force 77.

Bernard ROBERT

Vent de Force 77

Références