Infrasons d’éoliennes : un test statistique de nocivité sanitaire

Des enfants perturbés qui travaillent mal à l’école, des pieds de chevaux difformes, des visons qui avortent ou le dysfonctionnement de menstruations… toutes les personnes dont la santé se dégrade (1) dans l’environnement d’éoliennes géantes, ne prouve encore rien quant au lien direct de cause à effet. Il est nécessaire et il est possible de faire une étude statistique objective de la nocivité pour la santé des infrasons des éoliennes en excluant tout autre facteur de risque sanitaire. Voici une méthode proposée pour comparer la durée de séjour des personnes du 3e âge dans les institutions avant l’installation d’éoliennes et après. Cette méthode exclut – pour la première fois – toute subjectivité. La subjectivité est exploitée systématiquement par le lobby éolien depuis 30 ans !

Référence